chaufferie


chaufferie

chaufferie [ ʃofri ] n. f.
• 1873; « forge » 1723; 1334 « chauffage »; de chauffer
1Chambre de chauffe (d'une usine, d'un navire) où sont les chaudières.
2Local d'un immeuble où se trouvent les chaudières de chauffage.

chaufferie nom féminin Local renfermant les appareils de production de chaleur dans un bâtiment, dans une usine, à bord d'un navire, etc. Chaudière nucléaire utilisée à la propulsion des navires.

chaufferie
n. f. Local où sont installés des appareils de chauffage.

⇒CHAUFFERIE, subst. fém.
Rare. Action, fait de chauffer par différents moyens; système de chauffage. Durant l'oisive chaufferie de pieds d'une nuit de grand'garde, en 1870 (BLOY, Le Désespéré, 1886, p. 44).
P. méton.
Usuel. Local où se trouvent les chaudières, en particulier sur un navire, dans une usine, un immeuble. Synon. chambre de chauffe. Il n'osa descendre à la chaufferie, à la salle des machines (VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 446).
MÉTALL., peu usité. Fourneau, forge où l'on travaille le fer, en particulier pour le réduire en barres.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1334 « action de chauffer le four » (Cart. de la consist. de Willy, Arch. S 38, pièce 1 ds GDF.), hapax; 2. 1723 « forge où l'on réduit le fer en barres » (J. SAVARY DES BRUSLONS, Dict. universel de comm.); 3. 1873, 6 déc. « lieu, dans un navire à vapeur, où se produit la chaleur » (Journal officiel, p. 7512, 1re col. ds LITTRÉ). Dér. de chauffer; suff. -erie. Fréq. abs. littér. : 16.

chaufferie [ʃofʀi] n. f.
ÉTYM. 1334; de 1. chauffer.
1 (1334). Rare. Action, fait de chauffer.
2 (1723). Techn. Forge où l'on réduit le fer en barres.
3 (1873). Mod. Chambre de chauffe d'une usine, d'un navire, où sont placées les chaudières.Local d'un immeuble où se trouvent les chaudières de chauffage.
1 La chaufferie étant ouverte, on entrevoyait d'autres monstres alignés dans l'ombre. Très âcre, il en venait un vieux relent de mâchefer qui se mêlait à l'odeur encore écœurante de la graisse.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, II, p. 64.
2 Je suis descendu par cinq fois pour recharger la chaudière, obsédé par le souvenir de Nestor dont la mort par asphyxie dans la chaufferie de Saint-Christophe hantait cette veillée ardente.
M. Tournier, le Roi des Aulnes, p. 349.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chaufferie — CHAUFFERIE. s. f. Forge destinée à forger le fer qu on veut réduire en barres …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chaufferie — Une chaufferie est une installation de production d énergie sous forme de chaleur, destinée à chauffer un ou plusieurs bâtiments. Une chaufferie peut comporter plusieurs chaudières avec des combustibles différents. On parle alors de chaufferie… …   Wikipédia en Français

  • chaufferie — (chô fe rie) s. f. Forge où l on réduit le fer en barres.    Partie du four à briques. ÉTYMOLOGIE    Chauffer. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CHAUFFERIE. Ajoutez : 3°   Lieu, dans un navire à vapeur, où se produit la chaleur. •   L eau entrait dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHAUFFERIE — s. f. Forge destinée à forger le fer qu on veut réduire en barres …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHAUFFERIE — n. f. Forge destinée à forger le fer qu’on veut réduire en barres. Il se dit aussi d’un Local dans lequel on cherche à produire une haute température …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ferie — chaufferie chefferie tartuferie tartufferie …   Dictionnaire des rimes

  • Chaudière à granulés — Des granulés de bois. La chaudière à granulés est une technologie utilisant les granulés de bois (ou pellets) dans un système de chauffage automatique. L entreprise autrichienne Ökofen a été le premier constructeur de cette technologie, dès 1996 …   Wikipédia en Français

  • Bois énergie — Pour les articles homonymes, voir Bois (homonymie). Section d un tronc d arbre …   Wikipédia en Français

  • Britannic — Pour les articles homonymes, voir Britannic (homonymie). Britannic Le Britannic après sa transformation en navire hôpital Autre …   Wikipédia en Français

  • Grands Moulins de Pantin — Grands Moulins de Pantin, Seine Saint Denis. Les Grands Moulins de Pantin sont une minoterie industrielle créée à Pantin en 1884, le long du Canal de l Ourcq et des voies ferrées de l Est, par la Société des moulins Abel Leblanc, sur le site de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.